• Le Canal SNE

Canal Seine Nord Europe : une chance historique pour le Santerre Haute Somme !

canal_seine_nord_europe_Clry-sur-Somme

 

Projet fluvial majeur à l’échelle européenne, le canal Seine Nord Europe, long de 106 km, relie l’Oise (à hauteur de Compiègne) au canal Dunkerque-Escaut (près de Cambrai), traversant de part en part le Pays Santerre Haute Somme. Cette infrastructure intègre la construction de 4 plates-formes multimodales (les « sorties d’autoroute » du canal), dont 2 sur le territoire, à Eterpigny (proche de Péronne) et Nesle, qui permettront le développement d’activités logistiques et industrielles.

Ce projet était conçu dans le cadre d’un Partenariat Public Privé. Début 2013, ce montage juridique a été remis en cause notamment par le rapport du Conseil Général du Développement Durable et de l'Environnement (CGDDE). La commission Pauvros a été chargée de redimentionner le projet et réfléchir au meilleur montage juridique et financier. Le coût a été revu à la baisse. il sera financé par des fonds européens (40%), des crédits de l'Etat et le soutien des collectivités locales des territoires traversés. Néanmoins, l'opportunité du canal n'est pas mise en doute puisqu'elle répond à un triple objectif :

  • le besoin de désenclavement du bassin de la Seine, afin d’ouvrir la France au réseau fluvial à grand gabarit du nord et de l’est de l’Europe. A l’horizon 2020, ce canal permettra de transporter de 13 à 15 millions de tonnes de marchandises, soit l’équivalent de 500.000 poids-lourds.
  • la volonté de la France d’augmenter la part du transport fluvial et de répondre aux objectifs du grenelle de l’environnement par sa contribution à la réduction des rejets de CO2.
  • le développement économique des territoires traversés. Selon Voies Navigables de France, 4500 emplois directs seront liés à sa réalisation et, à l'horizon 2025, 25 000 nouveaux emplois durables en lien avec le canal sont attendus dans la logistique, l'industrie, le transport, le tourisme.

Annoncé à l’horizon 2020, le canal Seine Nord Europe modifiera profondément le paysage du Pays du Santerre Haute Somme en termes de développement économique, d’habitat, d’emploi-formation, de déplacement. Ce projet est une chance historique pour la Picardie et plus encore pour l’est de la Somme et ses habitants.